Histoire du clan

Aller en bas

Histoire du clan

Message par Osamai'nerveh le Sam 3 Avr - 12:38

Formule’Aire habitait une petite maison à Bonta. Disciple d’Osamodas, aux yeux plus verts que le Dofus Emeraude, aux cheveux plus rouges que les poils d’un Soryo Firefoux, et à la peau aussi grise que de la Gelée de Dégelée, il était plein d’ambition et rêvait de devenir un grand guerrier, bravant tous les dangers, et était prêt à tout pour le faire. Cependant un problème persistait : ses parents lui menaient la vie dure. Son père était Gardien de la Prison d’Astrub et sa mère Alchimiste chevronnée connue dans tout le pays. Autant vous dire qu’ils ne manquaient pas d’argent. Malgré cela, leur Fils devait travailler comme bûcheron pour que ses géniteurs lui donnent de quoi se nourrir. Tous les soirs, il couchait dans un vieux tas de fleurs et de foin que sa mère laissait pourrir dans une ancienne étable.

Mais un soir, ce qui devait arrive, arriva. Formule’Aire profita du sommeil de ses parents pour partir le plus loin possible avec comme seul bagage un bâton en bois d’Ebène qu’il avait fabriqué plusieurs semaines auparavant lors du travail que lui imposaient ses parents. Il ouvra donc la large porte en bois de l’étable et parcourut le Bois de Litneg, les Plaines de Cania et continua de façon à rejoindre Astrub. Une fois sur place, il se reposa 3 petites heures et reprit la route vers le Temple de son Dieu : Osamodas. Sur le chemin, plus précisément devant le Temple Enirispa, il rencontra un aventurier accompagné d’un petit lapin rose. Il lui adressa la parole : « Bon…Bonjour brave guerrier, je suis perdu, accepteriez-vous de m’indiquer le chemin ? » Ce dernier le dévisagea, et prit un air étonné : « Oh ! Ne reste pas là et suis-moi, vite ! » Ne s’attendant pas à cette réponse il hésita, mais après quelques secondes de réflexion, il le suivit.

Ils arrivèrent devant une Cabane de Pêche, située au Port de Madrestam. L’étranger fit un signe de main indiquant à Formule’Aire de rentrer. Mais avant tout il lui demanda des explications : « Pourrais-je savoir qui tu es ? » Il ne répondit pas. Refusant de passer la nuit dehors, il s’exécuta et pénétra dans l’étrange demeure.

Il y faisait froid, très froid. La noirceur du lieu empêchait de voir la couleur des murs. Les portes grinçaient, une odeur de renfermé envahissait le logis. La Cabane avait l’air inhabité depuis plusieurs mois. Une voix retentit du fond de la pièce:

-XXX c’est toi ?
-Oui maître, mais pas seulement…
-Veux-tu dire que…
-Oui, la prophétie disait vrai, il est là.

Formule’Aire commençait à se poser des questions quand la voix retentit à nouveau :

-N’aie pas peur et approche, je ne te veux aucun mal.

La peur au ventre, il suivit l’ordre de la fameuse voix. C’est à ce moment-là que la lumière s’alluma. Des dizaines de torches posées en Cercle autour du jeune homme brûlaient à vive allure.

-Comment te prénommes-tu jeune homme ?
-For…Formule’Aire
-Très bien. A la vue de ton visage j’en déduis que tu ne comprends pas ce qu’il se passe. Et bien assieds-toi et écoute :

« C‘était il y a bien longtemps, tu n’étais pas encore né, moi non plus d’ailleurs puisque c’est mon grand-père qui m'a transmis cette histoire avant de mourir. Astrub était remplie de Roublards et bandits en tout genre. Les habitants vivaient dans la peur de mourir ou d’être dépouillé dès qu’ils sortaient de chez eux. Jusqu’au jour où un homme d’une quarantaine d’années se rendit en ville. Il redonna confiance aux citoyens et s’allia à eux pour mettre dehors les malfrats. Avant de partir, il s’exclama : « Le 3 Aperiel 640 un jeune homme sans foyer reprendra mon rôle et vous aidera face à ce problème. Scrutez le Monde des Douze, un an avant son arrivée si vous voulez l’aider. »

-Et sais-tu quel jour nous sommes aujourd’hui ?
-Euh… Non je ne m’en souviens plus.
-Nous sommes le 3 Aperiel 639, tu es ce jeune homme sans foyer et celui que reflètent mes pensées depuis longtemps. Et comme tu as dû le voir, Astrub est à nouveau "envahie" par ces êtres malfaisants. Je vais donc t’aider et t’enseigner la base des techniques de combat et t’orienter vers le bon chemin.
-Je ne sais pas si…
-C’est un ordre !!! Et appelle-moi Osamai’nerveh.

Après une longue hésitation, il accepta. Ils travaillèrent beaucoup. Acharné, notre aventurier se donnait à fond et travailla pendant 8 Mois. Jusqu’au jour où l’élève dépassa le maître :

-C’est…C’est bon, je n’ai plus rien à t’apprendre. J’ai atteint mon but. Quant à toi tu es libre de partir terminer ce que nous avons commencé.
-Oui, maître Osamai’nerveh, je partirai dès demain à l’aube pour atteindre le château d’Amakna avant la tombée de le nuit.

Après une longue nuit de sommeil, il partit dès cinq heures en direction du Château avec son bâton, un sac rempli de quoi boire et manger que lui avait donné son Maître. Le chemin fut sans embûche et il arriva à bon port vers sept heures.

Il commença par chercher un hôte qui lui offrirait le gîte et le couvert en échange de ses services de bûcheron et menuisier. Il frappa à plusieurs portes mais ne trouva personne de charitable. Désespéré, il écuma la ville, espérant trouver une cabane abandonnée. Après plusieurs heures de recherches intensives il aperçut un cabanon de bois délabré. Heureux, il ouvrit la porte… C’est à ce moment là qu’un gémissement de peur retentit accompagné d’une voix imposante hurlant :

-Qui va là ?
-Ex..Excusez-moi j’ai cru que…
-Oui, je sais que cette p’tite maison à l’air inhabité mais j’y habite avec ma fille de quatre ans ! Je vous prie donc de sortir !
-C’est que… Je cherche le gîte et le couvert en échange de mes talents… Serait-il possible de dormir ici cette nuit, car elles sont froides ces temps-ci...
-Hum, et quels sont tes talents ?
-J’ai exercé le métier de bûcheron et j’ai des connaissances en menuiserie. Je sais aussi me battre.
-En y réfléchissant…. J’ai besoin de quelqu’un pour rénover cette maison. J’accepte donc de te nourrir et de te loger à une condition : Que tu m’aides à rénover cette cabane. Ça t’intéresse ?
-Bien sûr que ça m’intéresse ! Je vous remercie, vous verrez que je ne suis pas encombrant.
-Eh bien au boulot alors !

C’est ainsi qu’il commença la rénovation. Il débuta par remplacer les bout de bois pourris du toit par des belles planches de chêne au préalable coupées dans la forêt voisine.

Après cette journée à s’occuper du toit, il rentra pour se reposer.

-Eh bah ! C’est du beau boulot tout ça. Bravo Gamin !
-Merci Monsieur.
-Mais au fait, tu es bien jeune pour errer comme ça, comment se fait-il que tu sois tout seul ici, sans maison et que tu travailles si bien à ton âge ?

C’est ainsi que Formule’Aire raconta l’histoire de la fugue, de la prophétie et du reste de son aventure.

-Je comprends donc mieux. D’ailleurs, j’ai déjà entendu parler de cette mystérieuse prophétie. Et si elle dit vrai il reste quatre mois avant que "tu" ne nous sépares, Amakna et Astrub, des Roublards. Mais… tu sais que tu n’y arriveras pas seul, n'est-ce-pas?
-Je ne sais pas, de toute façon je doute que cette prophétie me concerne, mais d’après Maître Osamai’nerveh, je suis cette personne…
-Tu as rencontré Osamai’nerveh?
-Oui, il m’a enseigné les Arts Martiaux et tout ce qu’il savait.
-Maître Osamai’nerveh est réputé dans le monde entier pour sa sagesse et ses connaissances. Si il t’a dit cela, c’est qu’il en est sûr. Sinon il ne t’aurait pas transmis tout son savoir. Mais seul tu ne vaudras rien, il faudrait que tu te fasses aider par d’autres. Tout cela me rappelle le passé, alors que je n’étais qu’un petit enfant : il existait un Clan de plusieurs aventuriers aguerris qui aidait la population en échange de Kamas ou d’autres biens. Rien ne leur résistait et l’union faisait la force. Ils étaient connus sous le nom de Mercenaires.
-Vous voulez dire que je devrais faire comme eux ?
-En effet. Un Groupe est toujours plus efficace qu’une seule personne. Tout ça ne tient qu’à toi mais j’essaierai de t’aider à ma manière.
-Vous n’avez pas tort… Mais j’ai peur de ne trouver personne…
-Ne t’inquiètes pas, tu trouveras !
avatar
Osamai'nerveh
No-life of Forum
No-life of Forum

Messages : 734
Date d'inscription : 18/02/2009
Age : 21
Localisation : Osamai'nerveh: Les fautes d'orthographes perdues

Feuille de personnage
Cercle de puissance:
85/200  (85/200)
Classe jouée: Osamodas
Element: Feu

http://clan-des-aires.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum