[Background] Arcae

Aller en bas

[Background] Arcae

Message par Arcae le Sam 11 Déc - 22:40

0.I Amour et trahison

L'an 599
Fewel et Lynara, descendantes d'une longue lignée ayant pour premier ancètre inscrit sur l'arbre de toile , une certaine Rosal. Ces deux Fécattes avait l'habitude de contempler cette grande toile qui dominait tout le bureau de leur père. Lynara était plus jeune que sa soeur, mais cela ne l'empecher pas de la suivre partout. Plus tard Lynara était partit quelques années à Bonta afin d'étudier l'histoire du Monde des XII, mais à son retour, elles était toujours aussi inséparables. Cependant, un jour, quelque chose les fit se séparer, ou plutot quelqu'un ! Jewel était très belle, tout les hommes se retournés à son passage ! Se qui déplut beaucoup à Lynara. Un homme mystérieux avait conquit le coeur de Jewel, ce qui la rendait plus discrète envers sa soeur !


0.2 Amour et trahison

Feigon ! Voilà le nom de l'homme qui partageait le coeur de Jewel ! Lynara n'avait jamais vu sa soeur aussi heureseuse qu'en ce temps là. Lynara c'était posé beaucoup de question à son sujet, qui été t-il, d'où venait-il... Tant de questions et si peu de réponces. Fewel ne parlait jamais de lui. Seulement, un jour, il vain lui-même se présenter à la demeure familiale des Rosal. Tout pourtait à croire qu'il était d'une noble famille. Il avait les bonnes manières du Temps des Anciens, comme disait le père des deux jeunes filles ! D'ailleur, il fut promit à la délicate Jewel, du moins, jusqu'au jour où le père des Fécattes fut assassiné par un Roublard ! C'est à ce moment précis que tout bascula ! Eraclius Rosal était le dernier des trois frères et soeurs de la famille Rosal ! Il ne restait plus que ses deux filles, les seules descendantes de la lignée Rosal !
Celles-ci vécurent emsembles pendant deux années, Lynara était toujours seule, Jewel, ne s'était pas marié à Feigon, mais ils vécurent ensemble durant ces térribles années 600 et 601. Les Roublards étaient devenus impitoyables, ils pillaièrent toute la région d'Amakna ainsi que le village d' Astrub ! Les Clans de Mercenaires, n'avaient jamais été aussi actif. La Guerre des Cités s'arrêta quasiment ! Les Armées des Cités ce concentrairent d'avantage à leurs défence plutôt qu'à l'attaque de leurs énemis. Les Roublards étaients devenus Clan puissants !



I.I Révélations

[...]


I.2 Révélations

L'an 612.
La brume s'annoncait sur le petit village des éleveurs. Une jeune Fécatte courrait au loin, tout près des derniers enclos du village.
- Jewel ! Jewel ! Cria la Fécatte en direction de sa soeur. Celle-ci avait la peau claire et douce et une magnifique chevelure dorée. Elle ce tourna immédiatement va sa petite soeur en l'entendant.
- Qu'y à t-il Lynara ? Demanda Jewel à sa soeur.
- Les Roublards ! Ils arrivent ! Il vont tenter de nous surprendre avec cette "brume" !
-Non ! C'est impossible ! Ils nous ont rétrouvés ! Bafouya Jewel. Il faut avertir les autres !
- Oui, je m'en charge Jewel, va préparer vos affaires, il faut que vous partiez le plus rapidement possible ! S'empressa t'elle d'ordonner à sa soeur.
- Non Lynara ! Nous ne partirons pas sans toi !
- Si il le faut Jewel ! Vous devait vous enfuir ! S'ils le trouve ici, vous mourrez tout les trois ! Toi, ton mari et ton fils Jewel ! Ils vous tueront, c'est certain ! Va maintenant ! je vais prévenir Feigon ! Ordonna t-elle.

[...]

- Feigon ! Feigon ! Cria Lynara.
L'homme l'entendait, mais ne le fit comprendre à la Fécatte.
- Feigon ! Hurla t-elle.
- Oui, je le sais Lynara ! Ils sont là ! Ils sont tapit dans l'ombre ! Répondit-il en criant sur elle.
Lynara ne répondit pas.
- Ils sont là pour moi ! Que crois-tu ? Que je ne le savais pas ! Idiote ! Cria t-il.
- Mais... Feigon... Commença t-elle.
- Lynara ! Ecoute moi. Tant que je serais en vie, ils me traquerons sans répit ! J'ai préparer tes affaires ainsi que celles de Jewel et de mon fils. Va les rejoindre, et partez vers les marécages. Là-bas, il existe un chemin menant aux plaines d'Amakna. Vous y serez en sécurité. Je te demande de ne pas vous retourner ! Et surtout, protège ma femme et mon fils !
Lynara ne répondit pas. Elle se retourna ; une larme coulla le long de son visage, et finit sa course par terre ; puis elle se mit à courrir en direction d'une maison isolé du village. Feigon regarda la marque de la larme tombé au sol, sourit, et entra dans le volupte de fumée.


Dernière édition par Arcae le Sam 1 Jan - 14:04, édité 3 fois
avatar
Arcae
Petit floodeur
Petit floodeur

Messages : 161
Date d'inscription : 09/08/2010
Age : 26
Localisation : Village D'amakna / Boutiques Bontariennes

Feuille de personnage
Cercle de puissance:
126/200  (126/200)
Classe jouée: Crâ
Element: Feu

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Background] Arcae

Message par Spiks le Lun 13 Déc - 14:35

...Civis Pacem Para Bellum

Si vis pacem, para bellum, non ?`
Traduction pour ceux qui savent pas : Si tu veux la paix, prépares-toi à la guerre.
avatar
Spiks
No-life of Forum
No-life of Forum

Messages : 1050
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 23
Localisation : Monde des 12

Feuille de personnage
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)
Classe jouée: Sram
Element: Terre

http://ombres.forum-pro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Background] Arcae

Message par Alphard le Lun 13 Déc - 14:41

haaaaa, je croyais qu'il avait besoin de vis pour fixer sa parabole (sur le toit de chez lui ) ! xD
avatar
Alphard
Petit floodeur
Petit floodeur

Messages : 125
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 29
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Cercle de puissance:
193/200  (193/200)
Classe jouée: Iop
Element: Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Background] Arcae

Message par Spiks le Lun 13 Déc - 15:41

Trop bien trouvé, chapoba !
avatar
Spiks
No-life of Forum
No-life of Forum

Messages : 1050
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 23
Localisation : Monde des 12

Feuille de personnage
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)
Classe jouée: Sram
Element: Terre

http://ombres.forum-pro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Background] Arcae

Message par Arcae le Lun 13 Déc - 16:38

A vrai dire, j'ai retrouver deux formules : "Civis pacem para bellum", et "Si vis pacem para bellum" ! La première est en fait le rendu phonétique de la Citation, et la seconde le rendu manuscrit. Le plus marrant est que la première est apparue 3-4 siècles avant ^^

Bien à vous, Arcae.
avatar
Arcae
Petit floodeur
Petit floodeur

Messages : 161
Date d'inscription : 09/08/2010
Age : 26
Localisation : Village D'amakna / Boutiques Bontariennes

Feuille de personnage
Cercle de puissance:
126/200  (126/200)
Classe jouée: Crâ
Element: Feu

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Background] Arcae

Message par Spiks le Mar 14 Déc - 17:30

Ah ?
avatar
Spiks
No-life of Forum
No-life of Forum

Messages : 1050
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 23
Localisation : Monde des 12

Feuille de personnage
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)
Classe jouée: Sram
Element: Terre

http://ombres.forum-pro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Background] Arcae

Message par Arcae le Sam 1 Jan - 14:05

Màj du Background.

Bien à vous, Arcae.
avatar
Arcae
Petit floodeur
Petit floodeur

Messages : 161
Date d'inscription : 09/08/2010
Age : 26
Localisation : Village D'amakna / Boutiques Bontariennes

Feuille de personnage
Cercle de puissance:
126/200  (126/200)
Classe jouée: Crâ
Element: Feu

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Background] Arcae

Message par Arcae le Sam 27 Aoû - 11:48

Petit ajout de quelques RP qui datent... Rolling Eyes

Voici pour commencer la présentation officiel de mon Crâ Arcae. Ce résumé retrace mon aventure depuis mon plus tendre enfance début. Shocked
Né dans le village des Eleveurs, fils de Jewel Rosal disciple de Féca et de Feigon Iméraxes (ancien) Roublard. N'a connu que très peu ses parents : Le père disparu vers ses 4 ans. Mère décédé quelques années plus tard (2 ans après). Il fut ensuite élevé par sa tante Lynara Rosal en la cité de Bonta. A l'âge de 10 ans, Arcae choisit la discipline de la Déesse Crâ. Vers sa 16ème année, Arcae partit de chez sa tante pour partir à l'aventure. Accompagner de ses amis du moment, le Sram Enizosse et de la Crâtte Hawiel, ils partirent vers la ville d'Astrub et formèrent la Guilde "Apocalyptique Corruption". Ensuite, il rencontra Demoniac-fille elle ausi Crâtte. Quelques années plus tards, les compèrent durent affronter la disparition d'Enizosse, puis celle de Hawiel. C'est à ce moment-là que la Guilde disparut dans l'oubli et qu'Arcae rejoingna la Guilde "Patate Crew'". Il y trouva de bon amis tel que Zobette, la grande Iopette, très connue ches les Boulangers Bontariens pour ses délices. Il connut aussi le disciple Sacrieur nommé Tarys, et bien d'autres personnes. Quelques temps après ces changements, Arcae se tourna vers un tout autre chemin, et celui-ci était très peu connut encore : le Mercenariat ! Plein de courage, le Crâ s'élancea et envoya une candidature au chef du Clan des Aires : Osamai'Nerveh le disciple d'Osamodas. Quelques jours passèrent, puis la réponse tant attendu arriva enfin ! Il fut accepté parmis eux ! En ce Clan de Mercenaires il rencontra encore et encore beaucoups de belles personnes : Swahn Dragon l'invocateuse, Evoran elle aussi fanatique d'Osamodas et Spiks le Sombre Sram. Puis Arcae re-changea de Guilde, oui encore ! Après la dissolution de Patate Crew' Arcae intégra la guilde Laeh Lauxes, et y trouva encore de bonne âmes qui se nomment, Ylma Faymal, Sign-Head, Fecbouclier la meneuse de de ce groupe. Quelques temps passèrent tranquillement, jusqu'a la rencontre de la majestueuse Bha, et du Loup Gwynbleid le Meneur de la Guilde naissante, la "Cosa Nostra" ! Ils se rencontrèrent à l'événement de l'élection de Miss Amakna 640, mais ils ne sont pas les seules personnes qu'il rencontra, Firmeline de la Guilde "Zut-Alors" s'y trouvait également, bien qu'elle arriva en retard !.. Puis, vers la fin de l'année 640, sa Guilde, disparut dans l'oublie, et une nouvelle ère arriva. Et c'est le soir même du Reveil'hon que le Crâ déposa une belle candidature auprès des membres de la "Cosa Nostra", la guilde précédemment rencontré. Autant surpris que stupéfait, Arcae fut accepté parmi ceux-ci. Et bien d'autres aventuriers il connut ainsi, mais nous nous nous attarderons que sur certains : Aleowyne l’Éleveuse d'Amakna, Grell le iop impétueux, Belle Canne à vue le Padawa ivre que deux fois par jours, Elrawen et son Saigneur, Chafine la Vampyre, et bien sur la terrible et séduisante poupée Yop-Fraise, alias Morifea, puis Kozlova, puis Leenay. Bien des années suivirent, sans qu'elles ne se ressemble, et pourtant, le Crâ Cramé finit son épuisante et tumultueuse vie au sein de cette confrérie. Du moins, jusqu’à ce qu'il franchisse le Rubicon !

Le texte suivant porte sur un sujet particulier, le mode de vie des Bworks Alcoolos Nostriens : boire à la taverne, dormir, trucider des Bworks, boire chez le Chef, dormir, rencontrer des boulets Twisted Evil personnes sympathiques, et ressusciter les boulets Crâ qui se défoncent à la gueule à coup d'explosive !
31 Descendre 640, Le-Corbeau.


Le soleil tombe au loin, la nuit prend place. Les créatures de l'obscurité commencent à sortir, quand à celles du jour, elle se préparent à au repos annoncé par ce magnifique coucher de soleil.

Le couvre-feux n'est pas signalé en cette citée des anges qu'est Bonta. Les gens parcours les ruelles de la ville, ils sont heureux à l'idée que cette soirée tant attendue arrive. Le Reveil'hon !

[...]
En cette heure tardive, seuls les bars sont encore ouvert, tous les hôtels de vente sont fermées, la place marchande et déserte, seules quelques lueurs se font percevoir par les vitraux de la milice. Sur la place principale, un bourdonnement se fait entendre, c'est celle du Zaap qui s'active/s'ouvre ! Un mystérieux personnage se fait entrevoir entre les ténèbres de la nuit et la lumière aveuglante du passage. Sans même réveiller les DragoDindes de l'enclos voisin, ce personnage arriva à passer les mailles du filet : les gardes Bontais qui surveillaient le Zaap et ces alentour. Cette "ombre" se faufilait à toute allure entre les demeures Bontariennes. Soudain, il s'arrêta devant le bar de la Tabasse, d'où l'on entendait les habitués de l'endroit parler à tous va ! Il se fit plus discret et effacé soudainement. L'homme avançait doucement vers un grand Manoir. Des armoiries noire et bleu étaient posés au-dessus de l'entrée. L'inconnu se mit à parler doucement : «Cosa - Nostra ! enfin...
- Encoooree uneeeuh ! Encoooore uuneeeuh ! Cria un Pandawa dans la taverne !
- Aller ! Tavernier, apporte une bonne vingtaine de pintes, pour mes amis ! Disait un Iop d'une voix sans âme.»

[...]
Le lendemain matin, une multitude de miliciens patrouille dans les rues. Le bar de la Tabasse n'avait pas fermé de la nuit ! Le patron ne le pouvait car ses meilleurs clients avaient célébré le nouvel an chez lui. Ils ont même dormi dans celle-ci, le barman annonça : «Allez ! Debout tout le monde ! La nouvelle année est commencée ! Va falloir payer maintenant !» A cette dernière phrase, un Iop se leva. D'un regard vitreux, il dit à l'imprudent tout en balançant un doigt devant son oeil ouvert : «Si tu te vois dans l'œil du loup, rien ne sert de courir parce que tu es déjà mort !» L'Iop se rendormit aussitôt !

Quelques heures plus tard, la bande de joyeux fêtards sortit de la taverne. Ce groupe, composé de : trois Iops, une Crâtte, un Pandawa, et de deux Enutrofs arrivaient enfin devant la demeure du chef de la fratrie. Le plus grands des Iops s'avança devant la porte afin de l'ouvrir, mais la vision d'un objet étranger l'arrêta en chemin. Un étrange parchemin était cloué sur la porte du Manoir Cosa - Nostra. Le meneur décrocha la missive d'un geste brusque et se mit à la lire à haute voix : «Chers Chevaliers, Je tenais à vous informer que je me suis introduit dans votre demeure ! Je me suis approprié certains objets de valeur. Je vous en remercie fortement !
Voleur parmi les voleurs, Le-Corbeau !»


La colère du Iop se fit entendre dans toute la citée !

Maintenant ? Un beau hors-sujet ça vous plait ? Razz
8 Aperirel 641, Le-Phénix.


Les douze coups de Xélor sonnent, le ciel commence alors à s'assombrir.
Une ancienne légende conte le fait qu'aux temps jadis, Eniripsa apparut en ce mois d'Aperirel . Depuis, ce mois est reconnu comme le temps de la fertilisation, du début de Prin'temps, et de la renaissance. Peu y croient encore, mais certains s'y accrochent fortement, comme si leur vie en dépendait !

Les cieux sont parsemés de nuages d'un gris profond. Un vent glacial commence à lancer quelques bourrasque... Le temps semble s'emballer brusquement... Étrange, pour ce mois consacré à Eniripsa, la Sage...


Aussitôt, un chant se fit entendre près du village d'Amakna. Cet air était mélodieux et animé d'une profonde reconnaissance : c'était la complainte du Phénix. Cette lamentation débuta peu après le déjeuner, on ne l'entendait qu'une seule fois par année. Tous arrêtèrent leurs affaires afin d'écouter paisiblement cette douce mélopée que chantaient les disciples Eniripsa. Peu savaient quel était le but de cette manœuvre, certains pensaient que c'était un appel à leur déesse, d'autres disaient qu'ils soignaient le monde de ses moult fractures et multiples déchets...

Quelques jours plus tôt, dans un bâtiment tenu secret du monde, une réunion avait eu lieu. Les derniers membres de la Cosa - Nostra s'étaient donnés rendez-vous en ce lieu mystérieux au cœur d'Amakna. Étaient présents : Gwynbleid le Loup blanc, Lucya Kozlova la séduisante, Nafu en Chocolat, Yabusa le terrible, Elrawen la fière Crâ, Chafine la Vampyre, Belle Canne à Vue, Swan Dragon l'Osamodas et Arcae le Crâ Cramé. Seuls eux pouvaient faire en sorte que cette guilde reprenne un semblant de vie. Car depuis quelque temps, bon nombre de compagnons avaient soit péri au combat face à de terribles monstres où étaient partis suite à des différents entre membres ou touts simplement par le manque d'ambiance positive en Guilde. Et d'autres l'avaient désertée pour passer quelques temps en famille, loin de toute agitation, loin de tout événement en Amakna. Bref, peu de monde dans une aussi jeune guilde ! Quoi de plus anormal que cela ! Et pourtant, contre tout attente la situation commençait à s'inverser ! Lors des réunions suivantes, d'autres compagnons les rejoignirent : Protect la chanceuse, Mavani la gardienne des poupées ou bien Grelle l'acerbe ! Il commence enfin à y avoir des bons jours en cette guilde, qui, après une petite chute de popularité, revient devant les feux des torches du Village d'Amakna !

« Amis Nostriens ! Je déclare la réouverture des recrutements !» Voilà les premiers mots de la session de ce fameux jours : le 8 Aperirel 641 ! C'est donc sous le chant des Eniripsa que débuta cette séance. Tous les membres de la guilde étaient présents ! Et tous semblaient heureux d'être là, et chacun était fier d'en faire partie. Après de longs mois d'inactivité profonde, quelques changements avaient étés effectués au sein de la guilde : Nafu' fut promu au rang du bras droit, un honneur pour cet Ecaflip à accent particulier et amateur de chocolat noir ; et Arcae, dit le Crâ Cramé, eut l'honneur de la représenter en tant que Diplomate ! Voilà de nobles changements pour démarrer une nouvelle renaissance...

En même temps aux quatre coins du monde, les statues de phénix reprirent une vive couleur dorée. Même ceux des contrées de Frigost, où la neige et le givre les recouvraient totalement... Bizarre... Et d'ailleurs, personne ne semblaient s'en être rendu compte...

La complainte du Phénix finit, enfin, tard dans la journée... Et, un seul nouveau né fit son apparition en ce jour particulier, Tirad Solf mit au monde un enfant. Et celui-ci, se fera connaitre bien des années plus, sous le pseudonyme de : Le-Phénix...


Et pour finir, le récit d'un événement chez nous, l'élection des plus belle fesses et poitrines Miss d'Amakna. Razz Nottez que je n'ai pas encore terminer la fin du troisième jour de cet épopée... No
20, 21, 22 Novamaire 640 : Un Loup, un voleur et autres petit désagréments !


Au'tomne 640.

Au loin, le festival de Cania fait rage. Des hordes de Bworks passent à droite, à gauche des plaines. C'est la saison des Kanigrous ! Près du lac, la foire aux Trools s'est posée. Tous s'arrêtent pour y dépenser des milliers de Kamas. La pêche au Koin-koins, la foire aux monstres, les machines de force, le tofu Smash, le Tir aux ballons, Mémoire de Blop, l'arène du Gladiatrool, l'entre de la course de larves, et la tente de la voyante Yova Etna ; ils sont tous revenus pour ces quelques jours que dure l'élection de Miss Amakna 640 !

Satuerdor 20, Premier jour.
Promenons-nous dans les bois,
Tant que le Meulou n'est point là ;
Le Meulou y est,
Nous nous sommes barrés !

Belle forêt qu'est le bois du Litneg. On y trouve de tous, du frène, du châtaignier, du chêne, de l'érable, de l'ébène, et même du charme ! Voir même des Troolls parfois !
Arcae le Cramé se balade gaiement dans le bois peu avant la fin de la journée... Il venait de Bonta, la ville des Anges des Plaines de Cania. Un long périple l'attend, il compte se rendre à la foire du Trooll, car demain se déroulera l'élection de Miss Amakna 640 ! Mais la forêt de Litneg est parsemé d'embuches, de Mulous, Milimulous, Troolls et autres bêtes affriolantes... Cependant, parmi elles, une seule retenant l'attention du Crâ : Une personne vêtue en Corbac qui semblait s'amuser avec quelques monstres...
« Le-Corbeau ! C'est elle ! » Après cette rapide analyse, Arcae décocha une multitude de flèches Magique. Le-Corbeau prit de l'élan et sauta d'un arbre à l'autre tout en prenant le soin de bien éviter les attaques de son adversaire. Un carquois si fit entrevoir entre la cape sertie de plumes de Corbac et le magnifique fessier de la demoiselle. « Une archère ! Ha haaa haa ! Cria nerveusement Arcae. Sa cible s'immobilisa subitement. Elle prit une pose particulièrement sexy et regarda le Crâ avec un son sourire ravageur.
- Et bien mon cher ! Qu'attendez-vous ? Dit-elle d'une voix douce et claire.
- Une démonstration de vos pouvoirs ! Répondit le Crâ.
- Dans ce cas... Avant même qu'elle n'eut fini, une flèche Explosive toucha l'arbre sur lequel elle s'était posée. Quelques instants plus tard, une seconde Explosive partit, mais cette fois, en direction de la jeune fille.
- Dans le doute, le Crâ avisé lance deux Explosive ! » Répliqua Arcae. Il s'approcha doucement de la zone en feu de la forêt. Trois chênes étaient tombés, et les arbres aux alentours ont perdu la majorité de leurs basses branches, le feu se répondit rapidement parmi les broussailles. Le-Corbeau ne pouvait être en bon état suite à cette succession de catastrophe. Soudainement, une bourrasque de vent propulsa Arcae en l'air. Il retomba parmi les buissons de ronces enflammées. La force du vent fit éteindre les flammes du coin. Arcae se releva tant bien que mal, ses membres engourdis l'empêchaient de se tenir droit, Le-Corbeau se retrouvaient quasiment encerclés par les végétaux hardant et les braises tapies au sol. La nuit commençait à tomber, les lueurs des flammes aux alentours faisaient briller les perles de sueurs coulant sur le visage des combattants. Les deux jouteurs se retrouvaient face à face, ils se regardaient droit dans les yeux, chacun observait attentivement le moindre mouvement de l'autre. Quelques minutes passaient sans que rien ne perturbe la scène, jusqu'à ce qu'un nouvel arrivant vînt rejoindre le duo. Mesrine !
« Eh merde... Me v'la dans de beaux draps tout beaux tout neufs ! » Pensait Arcae en voyant l'homme arriver. Ce dernier n'avait pas une grande et imposante carrure, mais celui-ci semblait malin et rusé comme un Renarbo. Le descendant de Iop avançait d'un pas sûr et ferme pour son âge, il devait bien avoir dans les soixante-cinq ans déjà. Arcae connaissait bien l'histoire du légendaire Iop qui volait à tous va ! Longtemps les miliciens l'avait recherché ardemment, mais le temps passe, et les souvenir s'estompes. « Voilà donc le fameux Mesrine ! Lança Arcae.
- Mes hommages, Arcae ! Cela fait déjà pas mal de temps que nos routes ne se sont plus croisée ! Comment va ton cher père ; Feigon Iméraxes, le Roublard !? Riposta l'Iop.
- Hum... Arcae ne répondit pas.
- Ha ! Ma fille ! Tu es là également ! Il ne t'a pas trop dérangé ma chérie . Questionna Mesrine à sa fille Le-Corbeau.
- Père ! Vous arrivez à point nommé ! Ce Crâ ci se croit plus fort que moi ! Renvoya la Crâtte.
- Il n'empêche que ses flèches Explosives ont fait pas mal de dégât par ici ! Ne le sous-estime pas ! Il est aussi fort que malin, tout comme son père jadis ! Mais ne t'en inquiètes pas, à nous deux nous pourrons le surpasser ! Ainsi, la lignée Iméraxes disparaîtra à jamais ! Ha haa haaa haa ! Dit Mesrine.
- Oui Père ! Tuons-le ! Dit Le-Corbeau tout en dévoilant à nouveau son sourire charmeur.
- Pff... Soupira Arcae. Plein de confiance en lui, le Iop fit un bond jusqu'au devant d'Arcae ! Celui-ci n'eut pas le temps de s'éloigner rapidement. Mesrine sortit ses dagues Shushette HaihRiDon et éventra du bout à l'autre le Crâ désemparé par cette incroyable vitesse ! Le-Corbeau tira une flèche Absorbante qui se planta dans le creux de l'épaule gauche du Crâ. La jeune fille se sentit mieux après avoir puisé une partie des forces vitales d'Arcae, qui, peu après, tomba dans un profond coma...


Dinsdor 21, Second jour.

L'aurore apparût, tandis que le pourpre se dévoilait peu à peu autour d'Arcae. Les deux autres n'étaient plus là, seul le Crâ était encore étendu sur le sol parsemé de feuilles et de morceaux de bois devenus charbon...

***

Le jour perceait à peine à la foire lorsqu'un sifflement retentit d'un groupe à côté des machines de force. « Encore un Bwork ! » Pensait Listell, la jeune Iopette. Sans même s'arrêter, elle continuait son chemin en direction de la maison fantôme. C'était une belle jeune femme pleine de joie de vivre et prête à tout pour arriver à ses fins... Elle portait une tenue particulièrement affriolante de couleurs blanche et rose pâle qui resortait parfètement à sa chevelure châtain.

Plus loin, un jeune Ecaflip joue avec la chance ; un tournoi de Shifumi fait rage ! Nombreux, sont ceux qui perdent face à lui, mais il s'échappe vivement à la vue d'une dizaine de Mercenaires. [...] Le Clan des Aires était sur les lieux, il était même le commenditaire de ces élections de Miss Amakna. Le groupe était composé du fameux Osamai' Nerveh l'Osamodas au centre, Swan Dragon la ténébreuse, de Spiks le Voleur des Ombres, et de bien d'autres personnes. Les Mercenaires escortaient quelques personnalitées tel que Jeunevieil Defontnez, Nicholai Tsar'Cosy ou bien Tim Beurretone. Tous commençaient à s'affoler, tous s'écartaient devant eux, tous, sauf Mesrine. Ce dernier n'allait pas dans la même direction que les dirrigeants des Aires, ni dans dans l'opposé d'ailleur. Mais leur chemin allait se croisé ! Le Iop s'arrêta en plein devant eux, tourna lentement la tête en leur direction, et les regardait d'un air lubrique. Les Mercenaires se stoppairent également.

***

La journée était déjà bien avancée en ce frileux mois de Novamaire, le temps n'était pas des meilleurs que l'ont eu déjà rencontré dans le passé, mais nombre de héros solitaires et aventuriers passent chaque jour dans le bois. Arcae, lui, ne se trouvait dans un meilleur état, au contraire, le sang qui s'échappait de son corps s'écoulait lentement le long de le pseudo colline où la Crâ reposait. Le liquide pourpre avait percé un chemin à travers les cendres, les morceaux de branches à terre et les diverses choses tapissent sur le sol. L'effluve d'essence du Crâ longeait maintenant jusqu'à un sentier qui semblait peu emprunté, mais ce jour-ci était peut-être un bon jour pour Arcae !

***

Mesrine prit un tabouret de la taverne de rue d'a coté et s'assit dans un coin, en direction des Mercenaires de tête. Ceux-ci étaient plus qu'étonnés de voir resurgir une telle personnalité du crime, surtout en pleine fouille, au milieu d'une telle populace. Ils s'approchèrent lentement du vieux Iop, puis s'arrêtaient à bien un mètre de l'homme : « Bien le bonjour chers camarades ! Lança Mesrine.
- Mesrine, quel étonnement de te revoir. Personnellement, je te croyais déjà mort et enterré ! Ha haa... Répondit Spiks en ricanant.
- Et moi, j'espérais secrètement te revoir un jour ! Rien que pour te voir enfin tomber... Et de haut cette fois ! Ajouta une femme d'apparence originaire de Zobal. Mesrine la regarda subitement d'un air intéressent et étonné par sa présence.
- Li... Commença Mesrine.
- Ça suffit ! Taisez-vous tous ! Interrompit Osaimai'Nerveh. L'heure n'est point à la parlote, mais au combat ! Cette traque à durée trop longtemps ! Mercenaires ! Commença à hurler le disciple d'Osamodas, le plus haut gradé des Mercenaires présent. À vos armes, et promptement ! Notre devoir est de protéger ce campement et les personnes présentes contre ce genre d'individu ! Tous s'attelèrent à la tâche et se préparent au combat annoncé...
- Ah... Mais voilà un bon chef ! Je te reconnais bien là ! Dit Mesrine tous en regardant l'Osamodas dans les yeux. Cela dit, il fit un grand geste et sortit d'une poche intérieure de sa cape sombre, un corbac mort, et le lança aux pieds des Mercenaires.
- Un corbac mort... Commenta aussitôt Swan Dragon.
- Mercenai... Répondit immédiatement Osamai'Nerveh avec fougue. Mais il n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une volée de flèches ralentissante toucha le groupe de Mercenaires de plein fouet. Mesrine s'enfuit durant cette attaque et disparut dans l'ombre...
- Erf ! » Se lamenta Spiks et les autres prirent un air désappointé.

***

La forêt de Litneg possède nombre de sentiers de terre battue et de route de pierre, mais quelques-unes son peu utilisé, et malheureusement pour le Crâ, celle-ci semblait intraversée depuis quelques mois : la faune commençait à reprendre le dessus. Mais au loin, un homme ours, non, plutôt un homme-loup d'un pas sûr et rapide. Ce mystérieux personnage portait une fourrure de Meulou en guise de cape et la tête du loup empaillée en coiffe. Cet homme semblait être un descendant d'Iop, mais ici, il passerait plus pour un animal qu'un être humain... On croirait qu'il reniflait l'odeur du sang à la trace, telle une bête sentirait sa proie. Lorsqu'il arriva à l'endroit où le liquide s'écoulait, il s'accroupit tout près, balança une main dans la flaque et la mit à la bouche. Il en dégusta le goût et s'écria soudainement : « Humain ! », il sortit brusquement une longue lame de du fourreau accroché à sa ceinture. Le "Loup" sauta par-dessus de la barrière naturelle de ronce et courra de part en part de la montée de colline parmi les arbres. Il suivait la piste de sang jusqu'à la petite prairie de cendres et de charbons où Arcae était affaissé. L'homme regarda de chaque cotés afin d'évaluer les risques possibles dans ce genre d'endroit, puis s'aventura tout droit vers le Crâ gisant au sol. L'Iop regarda de haut en bas Arcae, et posa trois doigts le long du cou du jeune homme au sol. L'homme-loup se releva entièrement et dit à haute voix : « Crâ, ta vie s'en ait allé, mais sache que tu à réussi à me redonner le sourire, et ton sang savoureux vas me faire faire une chose que je n'aurais pas faite dans d'autres conditions... De ce fait, je te laisse une seconde chance, tâche de ne pas mourir aussi vite la prochaine fois ! » Ces paroles dirent, il sortit un flacon et dit quelques paroles d'un ancien langage. Soudain, un souffle de vie réapparut dans le corps allongé du Crâ. L'Iop regarda une dernière fois la zone, et fit un bond remarquable, et atterrit à la lisière de la nouvelle clairière. Le "Loup" repartit. Arcae se réveilla quelques minutes plus tard sans avoir su ce qu'il s'était passé depuis le combat de la nuit précédente. Il repartit, suivant toujours son chemin prévu initialement...

***

À la foire aux troolls, tous accourent de toutes part, à droite, à gauche, et même dans les airs, les ballons et fées d'artifices vollent. Les tribunes du terrains de Catte'cheuh et de combat étaient pleines à craquer ! On aurait dit que tous étaient réunis au même endroit, il y avait des Bontais, Brakmarois, Amaknéens, Frigostiens, Otoméiens, et même des Pandawas étaient présents ! Et bien sur, les Mercenaires surveillaient tous cela avec l'aide des Miliciens du Roi, même si celui-ci n'était pas présent. Bref il y avait du monde ! Tout semblait allez pour le mieux le défilé des Miss était bien commencé lorsque Arcae arriva sur sa DragoDinde visiblement fatiguée. Mais il n'était pas le seul en retard... Après moult bousculades, il arriva enfin à voir la scène, et la première Miss qu'il arrive à percevoir était une belle Iop prénommé Bha. Elle était d'une stature remarquable et ne devait pas passer à côté d'un Iop sans que celui-ci ne soit subjugué par beauté fatale et sa magnifique chevelure rousse voir rouge. Arcae était tout à fait content du voyage, car il a généralement peu de temps pour se divertir de cette sorte durant ses périples à travers les différentes contrées du monde des Oeux de Dragons.

Le reste de la journée passa sans accroches particulières pour nos Héros... La fin du défilé des Miss finit en fin d'après-midi, et bien de jeunes femmes furent déçues de n'être pas élues. Ce fut bien sur la Iop Bha qui fut nommé Miss Amakna de l'an 640. Tous en furent bien évidement content, et tous finirent la fin de soirée à boire en son honneur puisque les bars avoisinants offraient une tournée gratuite pour l'occasion. Mesrine ne réapparut plus, mais son souvenir résidait toujours dans la mémoire de certains, les Mercenaires eurent très peur de ce que le voleur Iop put préparer, surtout ceux qui le connaissaient particulièrement bien comme Spiks et Osamai'Nerveh. Swan Dragon, elle était bien plus jeune qu'e ces confrères, elle ne connaissait pas vraiment la légende de Mesrine. Et l'inconnue Zobal partit juste après sa permanence, mais nul ne sait qui elle est véritablement et où elle partit.

Arcae quant à lui, firent la connaissance de bien des personnes parmi les Mercenaires, et dans la foule de personnalités présentes. Beaucoup de Guildes était présente durant cet événement. Arcae connut la fameuse Firmeline de Zut-Alors, le touffu Edwinel de Tofu Tout flamme, le mercenaire Spiks de Dark-Flame, la divine Sun-Spk de Grobe, et de bien d'autres... Mais le Crâ n'oubliera jamais sa rencontre avec le meneur de la naissante Guilde Cosa - Nostra, qui se nomme Gwybleid appartenant à l'équipe DTC. Gwybleid était un grand Iop parmi les Iops... Son imposante carrure imposait le respect mais aussi la méfiance de certains. L'Iop semblait être de nature solitaire et un chasseur hors pair. Il devait avoir un cercle de puissance très élevé car on pouvait constater qu'il était venu à bout du terrible Meulou des Canidés de Cania, il en portait les trophées en habits ! Arcae et Gwybleid avaient bien sympathisé durant cette journée, même si le Crâ avoua au Iop qu'il semblait le reconnaître, ce dernier feint de ne jamais l'avoir rencontré auparavant. Les deux compères finirent leur soirée au bar de la Tabasse, en la citadelle de Bonta...


Mondainor 22, Dernier jour.

« Mesrine... Mesrine... Pff !.. » Se lamentait la femme Masquée ! Elle courrait furtivement entre les groupes de monstres des plaines de Cania, elle était d'une agilité remarquable ! Elle grimpait les collines, sautait par-dessus les faussées, sprintait sur de long plateaux désertique... De plus, le soleil n'avait toujours pas pointé le bout de sa luminescence, qu'elle continuait son chemin, sa route, sa piste... « Mesrine... Enfin te revoilà !... » C'étaient les seuls mots, la seule phrase que la Zobal disait. Elle était obsédé pas ce Mesrine, cet homme tant convoitée de par sa réussite que par son ingéniosité et de sa grande ruse. Peu de Roublards l'ont égalé, mais ils n'étaient pas nombreux à l'avoir jamais même rencontré ! Mesrine devint rapidement une légende vivante, il était le seul à avoir réussi nombre de vols inimaginables. Il réussit à s'introduire dans les endroits les plus gardés au monde ! Il tanta des coups impossible à réaliser, et, jamais personne n'arriva ni à le retrouver, ni à le capturer. Pourtant bon nombre de Mercenaires et Miliciens étaient à ses trousses pendant un temps. Soudain, il s'effaça, plus jamais il ne réapparut ni ne fit quoi que ce soit. Mesrine disparut de la circulation ! Du moins, jusqu'à maintenant...

***

Le soleil innonde les plaines au loin, mais les imposants murs de Bonta masquent encore la clarretée. La ville semblait peu agitée en cette heure déjà avancé de la matinée de ce frileux mois de Novamaire. Un vent puissant souflait déjà, il indiquait l'arrivé prochaine des Iles Glacées. Mais les aventuriers n'on point de jour de repos, et se doivent de continuer leurs périble par tout les temps !

Quelque part dans la citadelle, Arcae réouvrir lentement ses lourdes paupières. Il se leva doucement d'une dure banquette, qui d'aspect, ressemblait d'avantage à un tapis de fueilles de Kaplytus posé sur une table très-basse que d'autre chose... Il pris quelques minutes afin de reprendre ses esprits envolés la nuit dernière, tout comme les chopines vides empillés sur une table non loin du Crâ. Enfin levé, Arcae remarqua qu'il se retrouvait dans un endroit qui lui était peu familier, en effet, le Crâ avait consommé nombre de bières et de pi'crates différents, qu'il lui était difficile de ce remémorer tout ce qu'il s'était passé la nuit dernière. Une, deux, puis trois minutes passèrent sans même que le Crâ ne s'en rendit compte, il resta figée, le regard dans le vide à contempler ce bazar, et à se demander ce qu'il faisait ici. C'est après, qu'il remarqua qu'il n'était pas le seul commateux dans la pièce : son nouvel acolyte, Gwynbleid, était aussi dans un état aussi lamentable que le Crâ. Le Iop était installé sur un confortable fauteuil, qui avait surrement été déplacé jusqu'a la table d'une salle de repas. Enfallé, la tête contre la table de bois, Gwynbleid ronflotait paisiblement. Arcae prit alors son arc qu'il sortit d'en dessous d'une cape de Meulou empaillé, s'écarta un maximum du Iop endormi, et le piqua à plusieur reprises. Gwybleid bougea soudainement sa bras, et l'abatta brusquement sur le bois de la table déjà sous la pression du Iop. Arcae sursauta du fait que le sol trembla sous le coup de son confrère en repos. Le Crâ rengea son arc, pris sa cape qui trainer au sol, puis partit en direction de la porte d'entrée de la demeure. Une fois sortit, Arcae fut surplomber part le soleil dominant déjà la forteresse, et par l'enseigne du Bar qui reflaitant le flash lumineux du soleil au zénith. Arcae referma la porte derrière lui, enffourcha sa DragoDinde laissé à la Tabasse, en face, et partit dans une ruelle adjacente.


Récit à suivre...
avatar
Arcae
Petit floodeur
Petit floodeur

Messages : 161
Date d'inscription : 09/08/2010
Age : 26
Localisation : Village D'amakna / Boutiques Bontariennes

Feuille de personnage
Cercle de puissance:
126/200  (126/200)
Classe jouée: Crâ
Element: Feu

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Background] Arcae

Message par Arcae le Sam 27 Aoû - 12:11

avatar
Arcae
Petit floodeur
Petit floodeur

Messages : 161
Date d'inscription : 09/08/2010
Age : 26
Localisation : Village D'amakna / Boutiques Bontariennes

Feuille de personnage
Cercle de puissance:
126/200  (126/200)
Classe jouée: Crâ
Element: Feu

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Background] Arcae

Message par Spiks le Sam 27 Aoû - 18:00

Ah voilà qui est plus clair !

_______________
Votre vie ne tiens qu'à un fil : celui de votre lame.
Umbre, Maître Assassin.
Il vaut mieux être lâche pendant quelques secondes que mort pour l'éternité.
Dicton Sram
avatar
Spiks
No-life of Forum
No-life of Forum

Messages : 1050
Date d'inscription : 21/06/2010
Age : 23
Localisation : Monde des 12

Feuille de personnage
Cercle de puissance:
147/200  (147/200)
Classe jouée: Sram
Element: Terre

http://ombres.forum-pro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Background] Arcae

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum